Soutien formation continue forêt-bois

Entreprises et salariés du secteur forêt-bois : découvrez les nombreux dispositifs qui encadrent le recours à la formation continue.

Vous êtes salarié ou demandeur d’emploi ?
Vous souhaitez développer, adapter ou diversifier vos compétences, obtenir une qualification, anticiper une évolution de vos fonctions, préparer votre seconde partie de carrière ?
Vous êtes une entreprise ?
Vous souhaitez développer les compétences de vos salariés ?
De nombreux dispositifs d’accompagnement s’offrent à vous.

Plan de formation :

il rassemble l’ensemble des actions de formation définies dans le cadre de la politique de gestion du personnel de l’entreprise : il peut aussi intégrer des actions de bilans de compétences et/ou de Validation des acquis de l’expérience (VAE) correspondant aux besoins de l’entreprise…

Compte personnel de formation (CPF) :

Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) est ouvert pour toute personne âgée d’au moins seize ans, qu’elle soit en emploi, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle.
Mobilisable tout au long de votre vie professionnelle, le compte est crédité à la fin de chaque année de travail salarié et géré à l’extérieur de l’entreprise (par la Caisse des dépôts et consignations). Il permet de cumuler jusqu’à 150 heures utilisables pour se former ou entreprendre une Validation des acquis de l’expérience (VAE).

À NOTER : Le CPF remplace le DIF (droit individuel à la formation). Les heures non consommées au titre du DIF pourront être mobilisées pendant cinq ans dans le cadre du nouveau compte…

Contrat de professionnalisation :

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations ou contrats
Son objectif : permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter une formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.
Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du SMIC selon leur âge et leur niveau de formation, les salariés âgés de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel.
Ce contrat ouvre droit pour l’employeur, pour certaines embauches et dans certaines limites, à une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale…

Période de professionnalisation :

Les périodes de professionnalisation ont pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi de salariés en contrat à durée indéterminée, de salariés en contrat de travail à durée déterminée d’insertion conclu avec un employeur relevant de l’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, ateliers et chantiers d’insertion…) et de salariés bénéficiaires d’un contrat à durée déterminée ou indéterminée conclu dans le cadre du contrat unique d’insertion (CUI)…

Validation des acquis de l'expérience (VAE) :

la validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment professionnelle ou liée à l’exercice de responsabilités syndicales, afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.
Diplômes, titres et certificats sont ainsi accessibles grâce à l’expérience (et non uniquement par le biais de la formation initiale ou continue), selon d’autres modalités que l’examen…

Congé individuel de formation (CIF) :

Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié, en Contrat à durée indéterminée (CDI) ou en Contrat à durée déterminée (CDD), doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée.
Le salarié peut bénéficier, également sous certaines conditions, d’une prise en charge de sa rémunération et des frais liés au congé de la part de l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (OPACIF) ou encore d’organismes dont la compétence est limitée à une entreprise ou un groupe d’entreprises (AGECIF)…