Menuisier (ière) (Menuisier de bâtiment)

En neuf ou en rénovation, il est partout dans la construction

Descriptif de l'activité

Le menuisier bois participe à l’aménagement de tout type de locaux. Il conçoit fabrique et pose portes, fenêtres, volets, placards, parquets, escaliers, lambris, cloisons en bois. Il travaille en atelier ou sur chantier et met en œuvre différents matériaux : bois, lamellé-collé, panneau de fibres mais aussi aluminium ou PVC.

A l’atelier, le menuisier de bâtiment fabrique chaque élément, de la découpe à la finition. Les machines à commandes numériques modifient désormais profondément les méthodes de travail. Sur le chantier le menuisier effectue la pose et les ajustements.

Il coordonne son intervention avec les autres corps de métier, maçon, plombier, peintre.

Compétences requises

Il doit faire preuve de minutie et de précision. Il doit avoir le sens de la représentation géométrique et de l’esthétique.

Il doit être polyvalent, surtout s’il travaille comme artisan, mais, même en menuiserie de type industriel, il faut savoir réaliser du « sur-mesure » et adapter rapidement la fabrication aux besoins du client. Avec le développement technologique, la maîtrise de l’ordinateur et des machines est aujourd’hui essentiel.

Emplois et évolutions

En fonction du métier il peut travailler en atelier ou sur chantier. Il peut diversifier ses compétences et évoluer vers le poste de chef d’équipe.

Témoignage

Anne-Cécile avoue que c’est pour faire plaisir à ses parents qu’elle a passé un bac sciences et technologies tertiaires (STT). « En réalité, je voulais exercer un travail manuel et technique. Au départ, je pensais même à l’ébénisterie puis je me suis rendu compte qu’il y avait peu de débouchés. C’est pourquoi je me suis dirigée vers la menuiserie. » En raison de sa motivation à toute épreuve, elle signe rapidement un contrat d’apprentissage dans une société artisanale de quatre personnes qui réalise des aménagements de cuisine.

Dans le même temps, sa candidature est acceptée dans un CFA où elle s’aperçoit que son bac lui est utile. « Grâce à mon bon niveau dans les matières générales, j’ai pu suivre une formation accélérée et obtenir un CAP de menuiserie agencement et un BEP bois et matériaux associés, en un an. Aujourd’hui, je suis en seconde année de BP menuiserie. Et je suis toujours dans la même entreprise. J’ai eu la chance d’y rencontrer des professionnels qui m’ont laissé le temps de m’adapter, qui ont pris le temps de répondre à mes questions. Dans ce contexte, j’ai beaucoup appris. En même temps, je travaille comme les autres, à l’atelier ou sur les chantiers pour la pose. »

Source

Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), Fédération Française du Bâtiment

Liens

Fiche métier issue du site : http://www.metiers-foret-bois.org/