Charpentier (ière) – constructeur (trice) bois

Un métier en pleine évolution, qui concilie techniques modernes et savoir-faire traditionnel 

Descriptif de l'activité

Le charpentier conçoit et réalise des constructions aussi diverses que des charpentes traditionnelles, des maisons à ossature bois, des hangars agricoles, des ateliers, des passerelles ou des bâtiments publics. Il prépare à l’atelier et met en œuvre sur le chantier les ouvrages en bois et en matériaux dérivés du bois.

Le charpentier réalise le taillage à l’atelier et/ou sur le chantier. Pour les murs à ossature bois (panneaux, poutres, planchers) l’assemblage se fait habituellement en atelier, avec une mise en œuvre sur le chantier des éléments ainsi préfabriqués, ou sur place en rénovation, après un exercice de montage préalable en atelier.

Certaines activités se pratiquent manuellement mais beaucoup sont mécanisées et automatisées. L’évolution des techniques de conception (assistée par ordinateur), de fabrication et de levage facilite le travail et permet une construction plus rapide que les autres modes de construction.

Il conçoit, fabrique et pose la charpente bois et la construction à ossature bois sur tout type de bâtiment. Il peut s’occuper aussi de de l’aménagement des combles, ou des escaliers. Suivant la taille et l’organisation de l’entreprise, il réalise tout ou partie des activités de conception, réalisation et de pose suivantes : En amont du chantier, à partir des plans dessinés sur ordinateur (par lui-même, l’architecte ou le dessinateur), il trace en grandeur réelle les éléments de l’ouvrage. C’est l’épure. Ensuite il choisit le bois, trace les repères sur le matériau, coupe et façonne les pièces à l’aide de machines électroportatives. Cette taille est maintenant réalisée couramment sur des machines à commande numérique, directement à partir des plans. Avec son équipe, il effectue ensuite un essai d’assemblage des pièces pour vérifier l’ensemble et apporter des corrections. Puis il effectue le montage des pièces et le suivi du chantier.

Pour les charpentes traditionnelles ou industrielles, ce sont principalement des produits de sciages en bois massifs qui sont utilisés. Pour les bâtiments plus importants, on utilise le lamellé collé car il permet de plus grandes portées.

Le charpentier peut travailler sur des constructions neuves ou restaurer des charpentes anciennes. 

Compétences requises

Elles sont différentes suivant le niveau de responsabilité. Mais en général, ce métier nécessite des connaissances dans le matériau et des techniques en bâtiment; la maîtrise des équipements, des technologies et de leur évolutions; des capacités d’organisation et de coordination ; le sens des responsabilités et de la décision en sachant donner des priorités. Enfin, il est particulièrement important d’aimer travailler en équipe.

Le charpentier doit être apte au travail en hauteur, savoir réaliser un plan ou un dessin. Il doit avoir le sens de l’espace, le goût du calcul et être habile. Il a besoin de connaissances sur le bois et en résistance des matériaux. Il faut avoir l’esprit d’initiative et d’équipe, pour être capable de répondre de manière rapide et efficace aux questions qui surviennent lors de la phase de pose.

Avec le développement technologique, la maîtrise de l’ordinateur et des machines est aujourd’hui indispensable. Enfin, le respect des consignes de sécurité est essentiel.

Emplois et évolutions

Le métier évolue en fonction du niveau de diplôme. Il se pratique dans les entreprises de fabrication et de construction de structures bois ou en bureau d’études.

CAP : il réalise le dimensionnement d’éléments simples de construction bois. Il fabrique en atelier ou sur chantier les éléments de structure en bois et en assure la pose sur chantier.

Bac Pro ou BP: ce diplôme permet d’occuper des postes avec des responsabilités comme conducteur de travaux, chef de chantier, métrage, étude et chiffrage de projets simples et suivi de chantier.

BTS : il réalise l’étude de bâtiments bois, simples à complexes, les différents dessins techniques de détail, les assemblages, le descriptif quantitatif des matériaux, le chiffrage, l’organisation du chantier et son suivi. Il organise la fabrication en atelier. Il peut diversifier ses compétences et évoluer vers le poste de chef d’équipe, conducteur de travaux, responsable d’atelier.

Avec de l’expérience, il peut devenir chef d’entreprise.

Débouchés

Ce métier évolue favorablement grâce au développement de l’utilisation du bois dans la construction, matériau high-tech par excellence, tant par ses qualités mécaniques que par la rapidité qu’il offre au montage. Ses atouts sont considérables au regard des exigences du développement durable. Les matériaux respectueux de l’environnement connaissent d’ailleurs de plus en plus de succès chez les consommateurs. Du coup, la construction de maisons en bois progresse depuis cinq ans deux fois plus vite que la construction traditionnelle de maisons individuelles.

Témoignage

Laurent, charpentier

Tout d’abord le travail du bois : c’est le premier intérêt de ce métier, quand on aime ce matériau. Sinon, les intérêts sont multiples. C’est un métier en pleine évolution, les machines se modernisent de plus en plus vite. On travaille sur des ouvrages toujours différents, qui vont de la simple charpente pour un garage jusqu’à la restauration d’un château en passant par la maison d’habitation. Et puis, le travail à l’extérieur : ça devient presqu’un luxe de nos jours !

 

Jean-Claude, charpentier et chef d’entreprise

Quelle est votre formation ?

Je rêve d’être charpentier depuis que j’ai 10 ans. Après la 3è, j’ai suivi une formation en apprentissage, puis j’ai intégré les Compagnons du Devoir où j’ai passé un Brevet Professionnel et un Brevet de Maîtrise. L’essentiel de mon savoir-faire, je l’ai appris sur le terrain, lors du tour de France des compagnons.

Quel est votre rôle de chef d’entreprise ?

Le terrain, je connais !  J’ai fait des années de chantier et c’est un véritable atout qui me crédibilise auprès de mes salariés et de mes clients. Mais manager une équipe de 40 personnes, gérer le potentiel humain, c’est un autre métier ! Pour être le meilleur chef d’entreprise possible, je travaille avec un coach qui me guide et me conseille depuis des années.

Ce que vous préférez dans votre métier

Les chantiers sont souvent riches en enseignement et en rencontres. Récemment, nous avons construit un grand bâtiment pour que  Yann Arthus-Bertrand y stocke toutes ses photographies. Nous avons aussi travaillé dans un cirque pour en refaire la charpente et construit les gradins pour un spectacle de Bartabas.

Ce qui est le plus difficile

Il y a de fortes disparités entre les niveaux de compétences des différentes entreprises qui interviennent sur un chantier et, parfois, nous en pâtissons.

Rien ne nous assure à 100% d’avoir de nouveaux chantiers. Il faut accepter de vivre dans une certaine incertitude.

Source

Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), Fédération Française du Bâtiment, France Bois Forêt

Liens

Fiche métier issue du site : http://www.metiers-foret-bois.org/