Compétences forêt bois

Quel que soit leur secteur d’activité, les entreprises de la filière forêt-bois doivent s’adapter aux évolutions économiques, techniques et réglementaires.
Dans ce cadre, la montée en compétences des salariés et des chefs d’entreprises est indispensable et constitue un véritable outil de développement.

Compétences clés attendues par les entreprises de la filière forêt-bois par grands domaines d’activité* :

Travail en forêt

  • Gestion et management : calcul du prix de revient et de la marge, maîtrise du cubage sur logiciel tableur, organisation des tâches, sécurité …
  • Commercial : capacité de négociation, développement de l’accès aux marchés ; capacité d’organisation du travail en équipe, pour répondre à des marchés plus importants…
  • Technique : capacité à piloter des engins (Caces), maîtrise de la mécanique, des engins d’exploitation forestière, débardage par câble…

Bois Energie

Dans ses activités de production, le bois énergie recherche traditionnellement des compétences appartenant aux métiers suivants :

  • Sylviculture : gestion forestière, travaux sylvicoles,
  • Achat : connaissance des produits, capacité de négociation,
  • Exploitation forestière : conduite de chantiers, pilotage d’engins, bûcheronnage,
  • Production et transformation : pilotage de broyeur, de chaîne de tronçonnage,
  • Logistique : gestion de plateformes,
  • Transport et livraison.

Scierie

  • Approvisionnement : connaissance de la ressource forestière et des produits bois, capacité d’approche logistique…
  • Production : optimisation du flux matière et des rendements, maîtrise des outils informatiques et pilotage de chaînes automatisées…
  • Valorisation des produits : pilotage de séchoir, compétence en classement (visuel / machine)…
  • Vente, commercial : compétence produits, relation client…
  • Qualité, sécurité, environnement : connaissance d’une réglementation de plus en plus complexe, maîtrise de normes de plus en plus pointues…
  • Maintenance, affûtage…

Négoce

L’activité de distribution sera de plus en plus demandeuse de compétences sur trois segments-clés de son activité :

  • Connaissance des produits
  • Informatisation des parcs
  • Développement de l’analyse comptable

Emballage

Deux champs de compétences « nouvelles » se développent aujourd’hui et vont se développer dans les entreprises d’emballage bois :

  • Connaissance des nouvelles technologies et maîtrise du pilotage de machines à commande numérique
  • Organisation de la production et de la gestion basée sur la réactivité et la souplesse, permettant de répondre à des délais de plus en plus contraints.

Bois construction

De manière générale, les entreprises de charpente, menuiserie et construction vont être, sur les mois et les années qui viennent, amenées à :
En bureau d'études

  • Calcul et dessin, qui implique la maîtrise de logiciels tels que Cadwork ou Autocad.
  • Maîtrise de l’interface entre les métiers de l’entreprise (menuiserie, charpente, construction) et les autres corps d’état du bâtiment, ce qui suppose l’acquisition de connaissances sur ces métiers ;
  • Maîtrise de la physique du bâtiment et application aux domaines du bois construction : étanchéité à l’air et à l’eau, respiration, thermique des murs, gestion de l’air, isolation et inertie ;
  • Connaissance, maîtrise et capacité de veille sur la réglementation et les normes ;
  • Expertise sur les nouveaux produits et matériaux et culture de la veille technologique ;
  • Connaissance des produits locaux et capacité à mobiliser des filières courtes d’approvisionnement ;
  • Capacité de dialogue, de coordination avec les autres intervenants de l’acte de construire

En atelier

  • Organisation et optimisation des process, développement de la production en ligne,
  • Maîtrise du pilotage des machines à commandes numérique, parmi lesquelles centre de taille ;
  • Compétences en matière d’étanchéïté dans la fabrication des murs d’ossature.

Sur chantier

  • Conduite de chantier, ce qui appelle des conducteurs de travaux expérimentés, maîtrisant non seulement les aspects administratifs du chantier mais aussi ses aspects techniques ;
  • Maîtrise des DTU (Document Technique Unifié) de la pose
  • Etanchéité à l’air dans la pose.

Ameublement - agencement

  • Maîtrise de logiciels de conception de plus en plus pointus ;
  • Connaissance des nouveaux produits entrant dans le meuble et maîtrise de la combinaison des matériaux ;
  • Compétences de technicien pilote d’automate
  • Productivité et optimisation des process de production ;
  • Maîtrise de la finition
* issues du Contrat d'Etudes Prospectives Bois Rhône-Alpes 2014 à retrouver sur http://observatoire.fibra.net/